cultiver du chanvre

Envie de faire pousser quelques plants de chanvre dans votre arrière-cour ? Sachez que la loi en France ne vous l’interdit pas. Cependant, elle indique sous de nombreux points, qu’il est illégal de produire ou de consommer du cannabis sur le territoire. Voici une explication plus en détail de ce qui est permis, afin de bien savoir quel type de chanvre vous pouvez faire pousser.

La légalisation du cannabis

Depuis quelques années déjà, en Amérique du Nord, certains états des Etats-Unis ainsi que le Canada ont légalisé la culture du cannabis et son utilisation à des fins récréatives. D’autres pays les avaient précédés, puis d’autres encore ont emboîté le pas. Mais la loi française est très claire : on ne peut ni cultiver, ni utiliser le cannabis sur le territoire de l’Hexagone. Pour mieux comprendre l’usage et les lois sur ce produit, il faut visiter cannabis-france.com.

Ceci étant dit, l’ouverture des autres pays a créé un engouement pour les produits à base de chanvre, mais aussi pour d’autres qui utilisent ce qui s’appelle le CBD (cannabidiol). Cette molécule se trouve à l’intérieur de la plante, côte à côte avec le THC, une autre molécule qui est la responsable des effets euphorisants et psychotropes du cannabis. Selon de nombreux chercheurs, le CBD possède un grand nombre de qualités, pouvant être bénéfiques à des produits pharmaceutiques. Et alors que la demande croît, les producteurs de chanvre augmentent à travers l’Europe. Mais en France, la récolte du CBD est extrêmement encadrée, telle que nous le verrons, à présent.

Une législation stricte

chanvre jardinTous les Français peuvent se lancer dans la production du chanvre. Cependant, les règles rendent ce type de culture très difficile. Par exemple : la partie la plus intéressante servant à récolter le CBD de la plante, est la fleur. Mais en France, cela n’est pas légal. Seule l’extraction au niveau de la tige et des graines est validée. De plus, seule une vingtaine de variétés sont autorisées à être cultivées, sur le territoire. Cette liste est établie par le ministère de la Santé.

Évidemment, cette législation a été établie premièrement de manière à contrer les possibilités de cultiver des plantes qui seraient, par la suite, utilisées comme psychotropes. Ainsi, le cultivateur devra s’assurer qu’on ne retrouve pas plus de 0,2 % de THC dans ses plants de chanvre. Pour prouver le tout, celui-ci doit inscrire les graines de semence utilisées aux catalogues, puis il doit, par la suite, procéder à des analyses régulières, afin de vérifier le taux de THC de ses plants.

La culture du chanvre

Pour faire croître le plant de chanvre, il faut des plants mâles et des plants femelles. Ces derniers sont ceux qui portent les graines de cannabis et devront être pollinisés par les premiers. La croissance du plant dépendra grandement de sa variété. Ensuite, selon la géolocalisation du terrain et les conditions météo, les plants grandiront plus ou moins rapidement et atteindront une hauteur différente. Les plus grands producteurs de CBD préfèrent cultiver leurs plants en intérieur, là où ils peuvent mieux contrôler les conditions (qualité de la terre, température, quantité d’eau, etc.).