Vous avez envie de découvrir les joies du jardinage en cultivant vos propres fruits et légumes ? Même s’il est vrai que le parcours du jardinier débutant est semé d’embuche, aucun obstacle n’est insurmontable.

Avec de la volonté et un peu de détermination, vous arriverez sans aucun doute à faire un potager digne d’un professionnel. Afin de vous aider à réussir votre mission, voici six astuces pour réussir votre premier potager.

Apprendre à connaître son sol

Avant de commencer à planter votre potager, vous devez impérativement connaître le type de sol que vous allez exploiter, surtout si vous habitez à Paris. Ainsi, identifier avec précision la qualité de votre sol vous permettra de connaître le type d’engrais que vous devez utiliser. Il existe en général trois grandes catégories de sol, à savoir :

  • le sol sableux ;
  • le sol argileux ;
  • et le sol limoneux.

Le sol sableux est un sol plutôt pauvre qui ne retient pas les éléments nutritifs. Pour que votre plantation puisse pousser, il aura besoin d’apports en matières organiques de façon régulière, mais modérée.

Le sol argileux est plutôt compact et dense. Il retient l’eau et les nutriments. Pour qu’il produise correctement, ses apports de matière organique doivent être occasionnels, mais copieux.

Le sol limoneux est le plus facile à travailler. Riche et perméable, il se travaille généralement avec des engrais verts et des paillages.

La procédure pour identifier le type de sol que vous avez dans votre jardin est très simple. Il vous suffit de prendre une poignée de terre et d’essayer de former une boule avec votre main. Si la boule formée est compacte, alors votre sol est argileux. Par contre, si vous n’arrivez pas à former de boule, votre sol est sableux. Dans le cas où la boule que vous arrivez à former s’effrite légèrement, vous avez affaire à un sol limoneux.

Créer son potager au bon moment

L’erreur la plus récurrente que l’on commet lorsqu’on débute un potager est de vouloir semer ou planter au mauvais moment. Pourtant, chaque légume à ses exigences climatiques. Lorsque vous semez des graines trop tôt, elles germent mal ou ne germent pas du tout. La tomate en est l’exemple parfait.

Lorsque vous plantez une tomate trop tôt, elle risque de végéter ou de mourir, car elle subit un froid trop important. Vous devez donc vous renseigner afin de connaître la meilleure période de semis et de plantation de chaque légume. Surtout, rassurez-vous. De nombreux légumes peuvent être semés et cultivés plusieurs mois dans l’année.

Commencer petit

Lorsque vous débutez dans le jardinage, il est conseillé de commencer petit. Soyez donc raisonnable en ce qui concerne la surface de votre jardin. Après tout, il est préférable d’avoir un petit potager réussi qu’un grand potager raté.

De plus, une petite surface nécessite de renouveler la rotation des légumes, ce qui vous permet de profiter de toutes les variétés. Pour cela, privilégiez les légumes qui ont un cycle court comme la mâche qui a un cycle de trois semaines.

Par contre, assurez-vous de ne pas installer deux fois de suite au même endroit le pois, l’oignon ou encore le chou. Ces différents légumes sont particulièrement sensibles aux maladies. Pour gagner encore plus de places, cultivez à la verticale, sur un treillage la tomate, le pois et le haricot.

Préparer son sol

Avant de planter quoi que ce soit, vous devez au préalable préparer votre terre à accueillir vos futures plantes potagères. Pour ce faire, commencez par retirer les adventices et les cailloux ancrés dans la terre. Si votre terrain est enherbé, retirez la couche de pelouse à la bêche. Utilisez de la grelinette pour décompacter la première couche de votre sol en douceur.

Ensuite, utilisez un râteau pour bien niveler le tout. Selon votre type de sol, vous pourriez avoir besoin d’ajouter du compost. Si c’est le cas, répandez une couche de compost bien décomposée sur votre terrain.

Adopter la bonne technique d’arrosage

Après avoir planté votre potager, il est important d’en prendre soin afin qu’il se développe normalement. Pour cela, vous devez l’arroser aussitôt que vous l’avez planté. Ensuite, continuez le processus d’arrosage sur la durée. Arrosez au moins une fois par jour votre potager.

Surtout, donner à vos plantes suffisamment d’eau pour qu’ils puissent se nourrir et grandir convenablement. Prenez l’habitude de les arroser le matin afin qu’elle puisse retenir l’eau plus longtemps. Le soir, les plantes ne font plus de photosynthèse. Les arrosées en soirée risqueraient donc d’attirer les limaces et autres indésirables.

Pailler le pied des plantes

Le paillage est une technique de jardinage qui consiste à recouvrir le sol de matériaux organiques, minéraux ou plastiques. Ces matériaux sont déposés au pied des plantes pour les nourrir et les protéger. Pailler le pied de vos plantes vous permettra de ce fait de les protéger de l’évaporation et par la même occasion de réduire leur fréquence d’arrosage.

Réussir son premier potager n’a rien de bien difficile. Avec les bonnes astuces, vous arrivez à planter un potager digne d’un professionnel.