culture cbd

S’il est un seul succès commercial à élire pour les années passées, le CBD serait certainement le plus cité. En effet, dès que les premiers sites distributeurs sont apparus sur les réseaux, les commandes ont afflué et les consommateurs n’ont cessé de trouver de nouvelles applications à la substance. Naguère considérée uniquement comme un outil récréatif, le CBD semble peu à peu se muer en un porteur d’espoir thérapeutique dans de nombreux domaines. Mais est-il possible de cultiver du CBD en France ?

Le CBD, des plaisirs et des bienfaits

Le CBD est apparu il y a seulement quelques années sur les réseaux. Pourtant, il semble déjà faire partie du paysage de notre quotidien. La substance est en effet parfaitement adaptée à notre société, qui recherchait un produit capable à la fois d’apporter du plaisir et des bienfaits à son consommateur. On peut en effet consommer du CBD pour diverses raisons. Récupération, optimisation du sommeil, réduction des effets du stress ou tout simplement plaisir de la détente, le CBD est polyvalent !

On peut donc acheter du cbd dans de nombreuses situations. D’autant que les fabricants ne cessent d’inventer de nouveaux produits pour faciliter plus encore l’accès au CBD. Des huiles, des e-liquides pour cigarette électronique, des fleurs ou des résines pour les nostalgiques de leur adolescence ou même des cosmétiques et des produits pour animaux, tout est réalisable dans le monde du CBD ! Mais est-il possible de cultiver du CBD en France légalement ?

cultiver CBD

Est-ce possible de cultiver du CBD en France ?

La situation légale du CBD en France est complexe. Retoqué par l’Europe, le pays a dû réduire les contraintes qui pesaient sur ceux qui souhaitaient vendre la substance et ses dérivés. Dans les faits, il est donc tout à fait légal de vendre du CBD et des produits dérivés, tant que ceux-ci présentent une concentration en THC inférieure à 0,2%. Depuis le 20 juillet 2020, il est même officiellement possible de cultiver du CBD en France.

Cependant, il reste normalement interdit d’extraire le CBD de la plante. Les agriculteurs qui souhaitaient se lancer n’ont pourtant pas attendu que la législation s’adapte aux réalités du terrain. Des milliers de petits exploitants ont donc couvert leurs champs de chanvre pour répondre à une demande de plus en plus importante parmi la population. Il suffit d’observer le nombre de boutiques de CBD présentes dans les villes de toutes taille pour comprendre l’ampleur du phénomène !

Le CBD, la culture du vingt-et-unième siècle ?

Si l’autorisation de cultiver du CBD en France est si importante, c’est que cette substance semble bien être l’or vert de notre siècle. En effet, tant pour ses possibilités récréatives que les attentes autour de ses propriétés thérapeutiques, le CBD répond parfaitement aux envies de nos contemporains qui veulent retrouver le plaisir de consommer au naturel, tout en bénéficiant d’effets positifs sur leur santé. Le marché du CBD est donc appelé à exploser.

En outre, d’autres pays ont déjà choisi de faciliter le travail des agriculteurs en autorisant des taux plus importants dans les cultures. En Suisse par exemple, le taux de THC autorisé est de 0,6%, ce qui simplifie largement l’extraction du CBD de la plante de chanvre. Les autorités françaises devront donc nécessairement faire un pas envers les consommateurs et les producteurs pour qu’enfin le CBD puisse être reconnu à sa juste valeur !