Vous disposez de quelques mètres carrés de terre inoccupée ? Ou vous vous sentez simplement l’âme d’un jardinier et vous vous décidez enfin à vous lancer ? Quelles que soient vos motivations, il est certain que la culture d’un potager apporte une intense satisfaction. Seulement, quand on débute dans le jardinage, il faut savoir quand et comment s’y prendre. Voici quelques conseils pour vous aider à commencer votre potager.

Le bon moment pour démarrer un potager

Il est très important de savoir exactement à quel moment faire son potager quand on est débutant. En effet, une erreur que les néophytes en jardinage font souvent est de semer ou planter trop tôt ou trop tard. Or, les légumes ont chacun leurs exigences climatiques. S’assurer de la meilleure période pour démarrer votre potager vous permet d’éviter que vos plantes ne germent pas, soient concurrencées par les mauvaises herbes ou meurent à cause du froid.

Toutefois, même si beaucoup de légumes peuvent être plantés durant plusieurs mois de l’année, il est préférable de commencer un potager un peu avant le début du printemps. Afin de pouvoir récolter des légumes estivaux, il faut se lancer en mai. Le tableau suivant indique quand planter certains légumes.

Légume

Semis direct ou plantation au potager

Tomate

après le 15 mai

Courgette

après le 15 mai

Concombre/cornichon

de mai à fin juin

Courge/potiron/Potimarron

de mai à fin juin

Poivron/piment

après le 15 mai

Betterave

d’avril à fin juin

Carotte

de mars à mi-juillet

Pomme de terre

de mi-mars à mi-mai

Radis

de mars à fin septembre

Chou

d’avril à fin juin puis de mi-août à mi-septembre

Laitue

d’avril à fin septembre

Les légumes faciles à cultiver pour démarrer

Comme indiqué plus haut, il est préférable de commencer par des légumes faciles à cultiver tout en respectant les saisons adaptées pour chaque culture ainsi que les règles de rotation qui contribuent à soulager le sol.

Le choix de vos plantes potagères doit se faire aussi en fonction de vos goûts, du type de sol que vous avez, etc. Ainsi :

  • les betteraves, les épinards et les fèves s’épanouissent sur les sols argileux ;
  • les asperges, les pommes de terre, les pastèques aiment la terre sablonneuse,
  • le persil n’apprécie pas les sols acides ;
  • le brocoli, les choux, les carottes, le céleri, le chou-fleur ou l’épinard poussent en hiver et en automne ;
  • l’oseille ne pousse pas sur les sols calcaires, etc.

Les laitues, les céleris ou encore les épinards doivent être plantés dans le coin le moins ensoleillé de votre potager.

potager cultiver culture

L’emplacement idéal pour un potager

L’un des critères les plus importants pour déterminer le bon emplacement pour votre potager est l’ensoleillement. En effet, la majorité des légumes doit être exposée au soleil durant une bonne partie de la journée pour bien se développer. Il faut donc privilégier un potager orienté sud-sud-ouest et facile d’accès.

Il faut aussi tenir compte de la circulation de l’air. Pour cela, veillez à choisir un espace aéré tout en étant à l’abri des vents froids et des vents dominants. Un mur ou une haie moyennement élevés sont des atouts pour la protection de vos cultures.

Enfin, il faut s’assurer que la parcelle choisie est sur un terrain bien plat ou légèrement en pente. Ce dernier doit par ailleurs être bien drainé. Cela signifie qu’il ne doit pas être trop humide au risque d’abimer les racines des plantes.

Quelle taille pour un potager de débutant ?

La surface que vous consacrez à votre potager dépend :

  • de l’espace dont vous disposez ;
  • du temps que vous êtes prêt à investir dans votre jardin ;
  • des besoins en espace des cultures que vous souhaitez planter.

L’idéal quand on débute est d’exploiter un petit espace d’environ 10 mètres carrés. Ce sera plus motivant pour vous d’entretenir correctement cette petite surface que d’échouer à vous occuper d’un espace plus grand. En plus, vous aurez la possibilité d’agrandir votre potager lorsque vous serez bien rodé pour toutes les tâches.

L’importance de la qualité de la terre

Pour un rendement optimal, la terre de votre potager doit être profonde, riche en matière organique et en micro-organismes. Si elle est sableuse, elle sera facile à travailler, mais nécessitera un arrosage abondant.

Une terre argileuse sera très propice pour un potager, mais exigera un entretien rigoureux pour assurer la croissance de vos plantes. Par contre, il faudra veiller à ce que le sol ne soit ni trop acide ni trop calcaire.

Que vous commenciez sur un bout de votre pelouse, un carré de terre non construit ou autre, il existe des méthodes pour transformer votre terre en espace vert porteur de fruits et légumes variés. Il s’agit notamment d’ajout de compost, d’engrais verts, d’épandage de fumier, etc.

Les aménagements possibles pour un potager

Avant de commencer à cultiver, il faut préparer le terrain en enlevant les mauvaises herbes et en ameublissant la terre pour faciliter les semis. Après cela, vous avez le choix entre trois types d’aménagement de votre potager.

  • Le potager en parcelles : dans ce schéma, vous scindez votre parcelle en plusieurs zones, et vous plantez les légumes dans une ou plusieurs zones. Cela facilite leur entretien.
  • Le potager en ligne ou traditionnel : Il est idéal pour les terrains plats et consiste à produire sur une même ligne un seul type de légume.
  • Le potager en carrés : esthétique et très apprécié par les jardiniers, il permet de planter des espèces différentes dans de petits lots carrés (9 à 16) ayant une dimension de 40 x 40 cm. Il est facile à entretenir et est compatible avec tous les types de sols.

Il faut souligner que le potager en carrés ne convient pas pour la culture de tubercules à cause du manque d’espace.

potager culture cultiver

Les outils indispensables pour cultiver votre premier potager

Si vous êtes un jardinier débutant, voici quelques outils utiles pour commencer votre potager.

  • Les outils d’aération et entretien du sol

La fourche bêche, le croc et la grelinette sont des outils qui servent à décompacter et ameublir la terre sur les 30 premiers centimètres.

Le sarcloir permet de sarcler (supprimer les mauvaises herbes) ou casser la croûte sur la surface de la terre afin de rendre celle-ci plus perméable à l’eau et à l’air.

La binette est multifonction, car elle permet d’ameublir la terre plus en profondeur que le sarcloir. Elle est aussi idéale pour désherber des adventices plus enracinées. Elle permet enfin de ramener de la terre sur la tige des plants cultivés.

Le râteau permet d’affiner la préparation de la terre avant les semis.

  • Les outils pour semer et planter

Le plantoir est utilisé pour planter des légumes à racines nues (laitues, poireaux, choux, etc.).

Le cordeau sert à tracer les rangs et aligner les légumes. La serfouette permet de tracer des sillons pour les semis ou les repiquages.

Vous aurez aussi besoin d’un arrosoir et d’un couteau pour récolter les légumes ou couper du fil pour attacher les plants et les tuteurs.

Autres conseils pour les débutants

Lorsque vous définissez vos rangées, veillez à ce que les plantes soient situées à moins de 60 cm de vous, pour être accessibles. Pour éviter que la terre se tasse dans les allées, protégez ces dernières avec des planches, des dalles, du paillis épais, etc.

Prévoyez un espace non loin du potager pour faire votre compost et démarrez ce dernier aussi vite que possible. Évitez de marcher dans le potager après une averse, car vous contribuez au tassage de la terre, ce qui entraine le développement des mauvaises herbes.

Incluez des fleurs dans le plan de votre potager, car elles attirent les insectes pollinisateurs qui sont nécessaires à la fructification de vos plantes potagères. Privilégiez le bio à travers la rotation des cultures, la réalisation et l’utilisation de purins de plantes, la pratique de cultures associées, l’utilisation d’engrais verts, etc.