plante aquatique

Les jardiniers d’aujourd’hui sont toujours en quête de plantes nouvelles. Et les moyens techniques et l’inventivité des horticulteurs permettent de créer sans cesse de nouvelles associations pour former des tableaux végétaux toujours plus extraordinaires. Autrefois cantonné au plancher des vaches, le jardin se décline désormais sous une forme aquatique. Et le nénuphar est sans conteste la plante reine de ce type d’univers si particulier où le végétal s’associe à l’eau pour produire un effet bœuf sur vos visiteurs.

Le nénuphar est une plante aquatique très simple d’entretien et qui produit pourtant une floraison solaire. Sa rusticité lui permet d’être implanté dans de nombreux terrains. C’est cette double caractéristique d‘esthétisme et de simplicité qui lui a permis de s’installer dans des endroits aussi étonnants que des bacs à fleurs ou sur la terrasse des balcons urbains. Voici donc un petit guide à l’usage de ceux qui recherchent une plante aquatique pour décorer leur intimité.

Le nénuphar, la reine des plantes aquatiques

Le nénuphar est une plante aquatique dont l’aire de distribution originelle couvre une bonne partie de l’Europe et de l’Amérique. Sa somptueuse fleur permet d’enjoliver les plans d’eau et les bassins mais il est également possible de cultiver le nénuphar en pot, dans une bassine ou même dans un bac non percé placé sur une terrasse ou un balcon. Cette plante se caractérise par son développement à partir d’un rhizome qui la rend vivace et en fait une plante idéale pour créer un jardin sur le long terme.

Le nénuphar
est aussi apprécié pour son fort pouvoir couvrant. Un seule plante pourra couvrir à elle seule une surface d’environ 1 m2. Sous le terme générique « nénuphar », on regroupe en fait plusieurs espèces dont les plus courantes sont le nénuphar blanc (Nymphae alba), le nénuphar jaune (Nuphar lutea) ou encore le nénuphar nain (Nuphar pumila). D’autres espèces comme le nénuphar géant d’Amazonie complètent cette famille mais sont moins courantes sous nos latitudes.

Plantation du nénuphar

La plantation du nénuphar se fait au printemps. La plupart des espèces n’ont besoin que d’une quinzaine de centimètres d’eau pour prospérer, même si certaines requièrent un peu plus de profondeur. Renseignez-vous bien sur l’espèce que vous achetez auprès de votre distributeur. Pour installer vos nénuphars, il vous faudra poser une terre très argileuse au fond d’un pot puis la recouvrir de cailloux pour éviter qu’elle ne remonte sous l’action de l’eau.

Il vous suffira ensuite d’y planter votre nénuphar puis d’immerger votre contenant directement dans l’eau. Sachez qu’il existe des pots spécifiquement conçus pour accueillir une plante aquatique comme le nénuphar dans la plupart des jardineries. On y trouve même des terreaux spéciaux. Lors de l’achat de votre plante, veillez à ce que le nénuphar ait bien les pieds dans l’eau. Le pied doit être vigoureux pour bien supporter la transplantation et si quelques bourgeons prêts à éclore sont présents, c’est encore mieux !

L’entretien du nénuphar

L’avantage du nénuphar est qu’il ne requiert quasiment aucun entretien. La phase de plantation est donc la plus importante des étapes. Si vous veillez à lui fournir tout ce dont il a besoin dès le départ, votre nénuphar fleurira d’année en année sans que vous ayez à intervenir. La seule action à réaliser est de bien surveiller la hauteur d’eau dans votre bac. Les pieds des nénuphars doivent toujours être immergés dans au minimum 10 cm d’eau.

Au contraire, le nénuphar aura plutôt tendance à se développer trop vite et il peut parfois devenir envahissant. Pour contrer son développement tous azimuts, n’hésitez pas à arracher régulièrement les rhizomes. Sachez que les seuls véritables prédateurs de cette plante aquatique robuste sont les canards et les rats musqués. Ils se nourrissent des rhizomes et peuvent endommager vos plantations mais à moins d’être envahi par une colonie de rats musqués affamés, le nénuphar offrira de la constance esthétique à votre jardin particulier pendant de longues années !