Vous aimeriez que votre bâtiment tranche moins avec la nature ? Qu’il contribue à l' »effort vert » et paraisse moins « urbain » ? Avez-vous déjà pensé à la toiture végétalisée ? Ou alors, vous êtes propriétaire d’une maison, et vous aimeriez qu’elle se distingue des autres pavillons du quartier ? Jouez sur les matériaux et les couleurs !

1. Choisir la toiture végétale

Avec un toit végétal en haut de votre immeuble, vous êtes sûrs de vous fondre dans le décor (au moins un peu !) et d’attirer positivement l’attention de vos salariés et des passants. C’est une bonne idée pour valoriser votre entreprise sans faire de marketing outrancier ni intrusif !

Ces toits verts vous permettront, en été, de bénéficier d’une baisse de quelques degrés dans votre établissement. Ce qui est très appréciable quand on sait que les canicules vont avoir tendance à se généraliser en période estivale ! Autre avantage, non négligeable : votre toit, ainsi paré de sa toiture végétalisée, sera bien plus agréable à regarder. Ce sera comme un jardin en plein ciel !

2. Choisir les matériaux et les couleurs de sa maison

Parce qu’il n’y a pas que les professionnels qui ont le droit de se soucier des apparences, les particuliers disposent eux aussi de plusieurs moyens pour faire sortir leur maison du lot. Le toit végétal, notez-le, leur est aussi accessible, mais ce n’est pas tout !

Le bois peut faire ressembler votre maison à un chalet, si c’est l’aspect cosy et chaleureux qui vous séduit le plus. En revanche, si vous êtes tourné vers quelque chose de plus moderne, vous pouvez opter pour un bardage zinc ou bien pour des panneaux composites de plusieurs couleurs. L’essentiel est que le tout reste harmonieux et en accord avec ce que souhaite votre commune.

Dans les deux cas, la toiture végétalisée saura faire des adeptes et faire profiter les salariés et les habitants de ses avantages, en hiver comme en été.