plantation cbd

Les plantes de CBD sont issues de celle du chanvre. Bien que ce dernier soit interdit sur le territoire français, le CBD a été légalisé à cause de ses bienfaits. Habituellement, ce sont les producteurs qui en font la culture dans les champs. Cependant, serait-il possible à un particulier d’en faire chez lui ? Si oui, comment peut-il alors le faire ?

Plantes de CBD chez soi : est-ce légal ?

La culture du CBD est autorisée en France parce que son taux de THC est inférieur ou égal à 0,3 %. Il n’a donc pas d’effets négatifs sur le consommateur. Bien au contraire, il lui assure une bonne relaxation et une bonne santé mentale.

La plupart du temps, ce sont des firmes, comme CBD Flower, qui font pousser les plantes CBD. Aujourd’hui, grâce à la loi sur le CBD, certaines personnes sont autorisées à en cultiver chez elles à condition que les trois règles principales soient respectées. Il s’agit :

  • de la limite du taux de THC à 3 % ;
  • de l’exploitation du CBD pour la consommation personnelle ;
  • du suivi des différentes techniques de culture du CBD chez soi.

Les arrêtés sur le CBD (celui du 22 août 1990 et du 21 février 2008) sont ceux qui régissent ce type de culture.

Il convient de préciser que la récolte des inflorescences est interdite. Les utilisations de la graine, de la fibre et de la paille sont les seules admises par l’autorité judiciaire.

culture cbd

L’indoor et l’outdoor, les premières méthodes de culture

La première technique de la culture du CBD chez soi est l’« indoor ». Elle consiste à semer les plantes de CBD à l’intérieur de la maison. Même si la production est excellente, le procédé coûte relativement cher (600 euros en moyenne).

Pour démarrer ce projet, il faut une ou plusieurs graines, une salle de culture, un extracteur d’air, un pot, des engrais organiques et un filtre à charbon. La lampe horticole, le terreau et le ventilateur sont aussi de précieux éléments.

Lorsque les plantes grandissent, elles sont enlevées des anciens récipients puis placées dans d’autres qui sont plus gros.

L’outdoor est la seconde technique pour planter du chanvre en France. Elle suit le même processus que la méthode de l’indoor. La différence est qu’ici, les plantes sont transférées dans le jardin lorsqu’elles sont grandes.

En d’autres termes, après avoir planté la graine dans le pot, il faut aménager la terre en y mettant de l’engrais organique.

Technique du greenhouse : la méthode mixte

Ce procédé combine l’indoor et l’outdoor. Pour le mettre en place, il faut une serre dans laquelle les graines CBD seront mises en terre. Les conditions climatiques sont rassemblées à l’intérieur de l’habitacle pour obtenir une bonne production. La culture du chanvre peut donc se faire dans des pots ou encore en plein sol.

L’avantage de cette technique est la stabilisation des conditions climatiques sur une longue durée. Autrement dit, les plantes de chanvre profitent d’une bonne saison sur une durée relativement longue.

Bien évidemment, le suivi des saisons n’est plus une obligation. Il faudrait toutefois suivre de près le système d’arrosage afin que l’humidité ne soit pas un facteur de mauvaise récolte.

Faire pousser les plantes de CBD chez soi est donc bel et bien possible sous certaines conditions. Il suffit de choisir l’une des trois méthodes énoncées et de l’utiliser à des fins personnelles.