Pour multiplier rapidement les végétaux dans votre jardin et reproduire les plantes récalcitrantes, le marcottage est un procédé efficace. Exécuté sur une tige lignifiée, le marcottage aérien est une technique de multiplication hors sol qui nécessite une certaine connaissance pour sa réussite. Découvrez dans cet article les étapes indispensables pour réussir le marcottage dans votre jardin.

Choisir et préparer la branche pour le marcottage

Pour réussir votre marcottage, il est important de savoir choisir la branche à utiliser. En effet, vous devez trouver une branche avec la bonne longueur et une épaisseur d’au moins 1 cm pour réussir la marcotte. Ensuite, vous devez enlever quelques feuilles sur la branche, environ 10 à 15 cm pour faciliter le travail. Pour préparer la branche, munissez-vous d’un greffoir désinfecté puis faites une incision au centre de la zone effeuillée. Une seconde incision sera nécessaire en respectant une certaine distance. Si vous avez par exemple choisi une branche d’une épaisseur de 2 cm, vos incisions seront alors séparées de 3 cm.

Pour terminer la préparation de la branche, il faudra relier les deux incisions par une dernière incision et retirer l’écorce. L’espace mis à nu sera alors enduit d’une poudre d’hormone d’enracinement afin de faciliter la création des nouvelles racines.

Créer le manchon pour le marcottage aérien

Il s’agit là de l’étape essentielle qui détermine la réussite ou non du marcottage aérien. Pour cela, vous devez avoir les bons gestes pour ne rien rater. Compte tenu de l’importance de l’étape, prenez le temps de bien vous renseigner sur jardiplante.fr. Il faudra dans un premier temps mettre une mousse (sphaigne) à tremper. Munissez-vous d’un sac de congélation qu’il faudra enrouler autour de la branche. Ensuite, vous devez sous la zone dénudée scotcher la base du manchon.

Récupérez maintenant la mousse préalablement trempée et essorez-la délicatement. Elle devra être insérée dans le manchon pour former une boule semblable à une balle de tennis. L’étape de la création du manchon se termine par la fermeture du manchon en scotchant la partie supérieure du sac de congélation. N’oubliez surtout pas de placer une feuille d’aluminium autour du manchon.

Surveiller et sevrer la marcotte

Une fois que le plus gros du travail est fait, vous devez faire preuve de patience et surveiller tous les 15 jours le niveau d’humidité du substrat. Vous vous rendrez compte que lorsque la marcotte prend, la plante parvient à fournir elle-même de l’eau. Mais, vous pouvez toujours en rajouter un tout petit peu grâce à une seringue si vous estimez que l’eau manque. Après quelques mois d’observation, vous verrez apparaître les extrémités blanches ou rouges des racines de la plante. Peu importe la couleur des racines, il faudra attendre qu’elles soient brunes avant de sevrer la marcotte.

Pour le sevrage d’une marcotte, il faut ôter la feuille d’aluminium et couper la marcotte en dessous de la mousse à l’aide d’un sécateur. Au moment de retirer le manchon, allez-y délicatement pour ne pas abîmer les racines et la boule de mousse. La dernière chose à faire sera de planter la marcotte dans un pot à la fois volumineux et profond qu’il faudra remplir de sable et de terreau.