Toiture végétalisée

Quand on parle de toiture écologique, les toits végétalisés viennent en tête de liste. De plus en plus populaire, ce type de toit s’adapte à quasiment toutes les formes de structures et offre de nombreux avantages : préservation de la biodiversité, isolation thermique et phonique, esthétique, etc.

Définition et avantages de la toiture végétale

Encore appelée éco toit, toit vert ou encore toit végétal, la toiture végétale est un toit recouvert de végétaux. On retrouve ce type de toit aussi bien en milieu urbain qu’en zone rurale. Ses avantages sont nombreux.

L’esthétique

Le tout premier avantage du toit vert et d’ailleurs le plus évident, c’est l’esthétique. Que ce soit en milieu urbain ou non, la vue aérienne qu’offre le toit végétal est sans équivoque. Ce type de toit peut prendre les formes les plus originales, ce qui permet d’avoir un rendu très différent d’un projet à un autre.

L’isolation thermique et phonique

La toiture végétale permet d’améliorer l’isolation thermique et phonique d’une maison. En effet, les végétaux absorbent une grande partie des eaux de pluie et les relâchent ensuite dans l’air. Ce qui permet de réguler la température intérieure des pièces. Ainsi, pendant les périodes de forte chaleur, la température est réduite et en hiver, il fait moins froid. D’un autre côté, la toiture végétalisée constitue une barrière aux nuisances sonores extérieures. Elle est même classée parmi les meilleurs isolants acoustiques qui existent.

L’amélioration de la qualité de l’air

Le toit végétal est une solution efficace contre le problème de la dégradation de l’aire urbaine. En effet, les végétaux absorbent toutes les particules néfastes à l’atmosphère (C02, poussières, polluants, etc.) et produisent de l’oxygène en retour. Ils impactent ainsi positivement la qualité de l’air.

mettre toit végétal

Les différents types de toitures végétalisées

Avant de vous décider, sachez qu’il est utile de se renseigner sur le toit végétal et sa mise en place . On distingue principalement 3 types de toitures végétalisées.

Le toit vert extensif

Ce type de toiture est le plus économique et le plus facile à entretenir. Composé d’un substrat d’environ 10 cm, il est en effet composé d’un ensemble de plantes qui ne nécessite aucun arrosage. Par contre, il faut de temps en temps ratisser les feuilles mortes et arracher les herbes folles.

Le toit végétal semi-intensif

Idéal pour les toitures dont l’inclinaison est inférieure à 15°, le toit végétal semi-intensif est légèrement plus cher que le précédent (toit végétal extensif). Il nécessite un entretien régulier et peut supporter une charge allant jusqu’à 350kg par m². Ici, le substrat qui le compose a une épaisseur entre 15 et 30 cm.

La végétalisation intensive

La végétation intensive est la forme de toit végétal qui supporte les poids lourds. Idéal donc si vous envisagez d’installer des appareils et autres équipements sur votre toit. Avec cette solution, vous pouvez aménager un jardin naturel (avec des gazons, des arbres et des arbustes) sur votre toit. Le substrat ici a une épaisseur de 30 cm et au-delà. La végétalisation intensive nécessite un entretien beaucoup plus régulier et elle ne pourra être mise en place que sur un toit en béton. Il faudra donc penser à un système d’arrosage automatique pour plus de facilité.