culture orchidée

Mousse végétale, la sphaigne s’utilise souvent pour les orchidées dans le domaine commercial. Ses nombreuses propriétés sont assez bénéfiques pour les murs végétaux, les orchidées et les terrariums. Voici quelques informations utiles pour mieux comprendre la notion de sphaigne.

Qu’est-ce que la sphaigne ?

La sphaigne est une mousse qui aide la plante à lutter contre les maladies pouvant l’affecter. À la faveur de son pouvoir de rétention pouvant atteindre 20 fois sa masse en eau, elle fournit facilement aux plantes de l’humidité. Cet élément à la fois bio et écologique procure également de l’oxygène et des substances nutritives utiles pour la croissance de la plante. Pour vous en procurer à un prix très abordable, n’hésitez pas à vous rendre sur le site internet auxine-shop.fr. Généralement, elle est livrée sous une forme compactée, renfermant trois bourgeons.

En réalité, la sphaigne constitue une partie vivante de la tourbière. Quant à la bourbe brune ou blonde, elle émane de la décomposition des couches supérieures et s’étend sur des milliers d’années.

La sphaigne et son utilisation pour la culture des orchidées

La sphaigne s’utilise dans plusieurs cultures, dont celle des orchidées. Avec ces dernières, la sphaigne aide à réinstaurer autour de leurs racines l’atmosphère originelle des forêts tropicales. Dans l’optique de favoriser une bonne oxygénation des racines, l’idéale serait d’opter pour des pots ajourés, grillagés ou poreux. Très prisée dans les quatre coins du monde, la sphaigne permet aux producteurs d’orchidées d’obtenir un gain de croissance de 33 %. Son utilisation permet aux particuliers de conserver aisément les orchidées. Notons que ces dernières sont bien évidemment des plantes difficiles à conserver.

sphaigne et orchidée

Comment utiliser la sphaigne pour réaliser un terrarium ?

En général, la sphaigne est utilisée comme substrat de terrarium bien naturel pour les reptiles des secteurs humides et les amphibiens. Elle constitue une excellente solution pour l’humidification des abris. C’est également une approche à privilégier lorsqu’il s’agit de choisir un support pour la ponte et l’incubation des œufs.

Par ailleurs, la sphaigne représente un substrat à double usage pour les plantes vivantes incluses souvent dans les terrariums naturels ou bioactifs et les vivariums. Élément important de toute installation, la sphaigne imite la couche de matière végétale en décomposition lorsqu’elle est disposée au-dessus de la couche de sol et en dessous de la couche de litière de feuilles. En protégeant les habitants de votre vivarium de la saleté, la sphaigne favorise une couche de sol assez humide et procure un habitat à la microfaune bénéfique.

Pour les quarantaines, la sphaigne s’utilise également en tant que substrat autonome. Grâce à ses propriétés antifongiques naturelles et antibactériennes, de même que sa capacité de rétention de grand volume d’eau, la sphaigne devient un substrat temporaire parfait pour les amphibiens qui apprécient l’humidité. Elle constitue aussi un substrat idéal pour les peaux humides des reptiles, puisqu’elle procure l’humidité adéquate à une large variété de reptiles. Le processus devient ainsi assez facile.

La sphaigne contribue majoritairement à la croissance des plantes vivantes dans les terrariums bioactifs et dans les vivariums. Plusieurs épiphytes dont les broméliacées, les orchidées et quelques espèces de fougères se contenteront de cet élément bio. En ce qui concerne les plantes grimpantes, les boutures peuvent être disposées sur la couche de la sphaigne, la plante pourra s’enraciner dans le substrat sous-jacent.