traitement déchets verts

Les déchets verts sont une fatalité pour qui a la chance de disposer d’un jardin. Il est interdit de les évacuer avec les ordures ménagères. Cependant, les possibilités pour les valoriser ou, à défaut, s’en débarrasser, ne manquent pas.

Valoriser ses déchets verts

Les façons de valoriser ses déchets verts sont nombreuses, en voici quelques-unes.

Faire son propre compost

De nombreux déchets verts entrent dans la composition du compost : branche broyées, feuilles mortes, tonte de gazon, fleurs fanées… On peut aussi y ajouter des déchets alimentaires comme les épluchures de fruits et légumes ou le marc de café, le thé, les coquilles d’œufs broyées… Tous ces éléments peuvent être mis dans un composteur. Un compost utilisable peut être obtenu en trois mois à trois ans, suivant les intrants. Pour savoir si un compost est prêt, il faut vérifier si son aspect est homogène et qu’on n’y trouve plus de lombrics. Il doit aussi être grumeleux et se déliter facilement.

Fabriquer son propre terreau

Les éléments à inclure dans son terreau sont plus limités : des branches finement broyées, des copeaux de bois et des déchets de tontes. Plus le bois est finement broyé et plus le temps d’obtention du terreau sera réduit. Le mélange doit être placé à même le sol et constamment humide, c’est pourquoi il vaut mieux le couvrir lorsqu’il est exposé au soleil et le découvrir lorsqu’il pleut. On peut aussi l’arroser au besoin.

Utiliser les déchets verts comme paillage

Le paillage a pour but de recouvrir un sol pour le nourrir et le protéger et, par exemple de limiter le phénomène d’évaporation pour un arrosage moins important. Pour faire un paillis organique, il est possible d’utiliser des tontes de gazons ou des copeaux de bois sachant que les premières se décomposeront pour former de l’humus beaucoup plus vite que les seconds.

déchets verts

Évacuer ses déchets verts

Il est interdit de jeter ses déchets verts avec les ordures ménagères, ils doivent être apportés en déchetteries ou évacués via le système de collecte des déchets verts mis en place par la municipalité.

Apporter ses déchets verts en déchetterie

La grande majorité des déchetteries acceptent les déchets verts. Cependant certaines restrictions existent. Par exemple, pour certaines déchetteries les branchages d’un diamètre supérieur à 10 cm ne sont pas acceptés.

Peut-on déposer des déchets verts aux encombrants ?

Dans l’immense majorité des cas, les déchets verts ne sont pas considérés comme des encombrants. Cependant, certaines municipalités permettent de déposer les déchets convenablement conditionnés (c’est à dire dans des sacs pour les feuilles ou les tontes d’herbes) à l’occasion de la collecte des encombrants.

Peut-on brûler ses déchets verts ?

En France, brûler des déchets verts est interdit et puni par la loi et ce même si un incinérateur de jardin est utilisé. La vente de cet équipement est d’ailleurs interdite. La combustion de déchets verts libère, en effet, des matières toxiques et polluantes. On estime ainsi que 50 Kg de déchets verts brûlés sont équivalents, en termes de rejets polluants, aux rejets d’une voiture à essence roulant sur 18 400 km.

Brûler des déchets verts expose à une amende de 450 Euros. Par ailleurs, des voisins incommodés par l’odeur ou les fumées sont en droit de porter plainte pour nuisances.

Autres solutions pour jeter ses déchets verts

Les politiques municipales en matière de gestion des déchets verts sont variables. Dans certaines communes, des bennes dédiées aux déchets verts sont installées et libre d’accès de façon temporaire ou permanente. Des communes mettent également en place des collectes dédiées aux déchets verts sur rendez-vous ou passant à date fixes. Dans ce cas, des sacs spécifiques aux déchets verts sont généralement distribués ou disponibles en mairie.