abattage arbre

Couper un arbre est une décision inévitable qui intervient généralement lorsque l’arbre est malade ou lorsque ses branches ou sa place gênent le voisinage. Il faut savoir qu’abattre un arbre ne s’improvise pas. C’est une opération délicate et dangereuse qui requiert du savoir-faire et de l’adresse. Par ailleurs, des précautions doivent être prises afin de sécuriser les alentours. Quels sont donc les conseils et étapes à suivre pour organiser l’abattage d’un arbre ?

Préparer les équipements indispensables pour abattre l’arbre

Avant de commencer l’abattage proprement dit d’un arbre, il est indispensable de s’équiper convenablement afin d’être protégé et d’optimiser la sécurité durant l’opération. Pour ce faire, la personne qui va couper l’arbre se doit de porter une combinaison de travail adaptée à sa taille, des gants homologués ainsi que des chaussures de travail sur chantier pour favoriser ses appuis.

Il se doit en outre de se munir d’un casque et de lunettes de protection pour se protéger des éventuels éclats de bois. Le port d’un casque acoustique est nécessaire pour se protéger du bruit insupportable de la tronçonneuse.

Toujours être prudent et prévoyant lors de la coupe

Comme déjà stipulé plus haut, le fait de couper un arbre est une opération qui peut être dangereuse, surtout lorsqu’on ne s’y prend pas de la bonne manière. Ainsi, afin de minimiser les risques d’accident, il est important d’être toujours prudent et prévoyant avant de procéder à ce type d’opération.

Bien avant même de commencer l’abattage, il est important d’évaluer les éventuels obstacles sur la zone, à l’instar des clôtures, des routes ou de maisons très proches. Ne pas oublier de vérifier s’il est nécessaire de faire une demande d’autorisation avant de procéder à la coupe.

organiser coupe d'un arbre

Déterminer la direction de la chute de l’arbre

Il s’agit d’une étape très importante à ne pas négliger afin d’éviter les accidents. Elle consiste à bien vérifier la direction de la chute en effectuant un examen attentif de l’arbre, notamment les dispositions des branches.

Pour déterminer la direction de la chute naturelle de l’arbre, il faudra tenir compte de différents paramètres, tels que le sens du vent et son intensité ainsi que les caractéristiques de l’arbre, dont la hauteur et la position. Cette démarche permet, par ailleurs, de trouver la manière efficace de contrôler la chute de l’arbre tout au long de la manœuvre.

Effectuer l’entaille de l’abattage

Il est maintenant temps de procéder à l’abattage de l’arbre. On commence par réaliser une entaille sur le bas du tronc et du côté de la chute de l’arbre. L’entaille doit se faire sur environ le quart du diamètre du tronc, dans un angle de 45°. Après cela, retirer le morceau de bois en sciant de manière horizontale, à savoir en parallèle avec le sol.

Ensuite, réaliser une deuxième entaille de l’autre côté de la première entaille. La deuxième fente, également appelée trait d’abattage, se doit d’être située à environ 2 cm plus haut que la base de la première entaille. Il faut faire attention de ne pas scier les ¾ (trois quarts) du diamètre restant du tronc. Dans la même mesure, veiller à laisser une dizaine de centimètres, en guise de charnière, pour que le tronc ne bascule pas directement lorsqu’on ne le tient pas. Et insérez des coins pour créer un effet de levier.

Cette étape consiste à insérer des coins ou une sorte de cales en forme de V dans le trait d’abattage de façon à créer un effet de levier. Cela permet de pousser plus facilement le tronc d’un côté, tandis que sur le côté de la chute il suffit de tirer sur les cordes afin que l’arbre se penche finalement. Après cela, il ne reste plus qu’à laisser tomber l’arbre. Lorsque ce dernier est au sol, commencer à couper les branches et le tronc.