entretenir sa piscine

L’entretien de la piscine est une action à prioriser si vous voulez préserver la qualité de votre piscine (non seulement de son eau mais aussi de ses différents équipements). En effets, une piscine propre et bien entretenue garantit la santé, l’hygiène et le confort des baigneurs.

Découvrez dans ce guide la liste des techniques d’entretien et comment mener chaque opération à bien.

La filtration

La filtration assure une part essentielle de l’entretien de l’eau de la piscine. Pour cela, l’installation d’un système de filtration est indispensable. Afin d’y parvenir, il vous faut :

  • Un skimmer ou écumeur qui aspire les détritus flottant à la surface de l’eau, et qui maintient ces déchets dans un panier avec volet antiretour. C’est aussi par les skimmers que l’eau va être aspirée pour passer au filtrage. Il faut vider et nettoyer régulièrement le panier du skimmer.
  • Une pompe de filtration piscine qui agit comme le cœur du système. Elle aspire l’eau usée et souillée par les baigneurs et les différentes saletés (bactéries, insectes, feuilles mortes, sables…). Une grande partie de ces impuretés va être retenue par le préfiltre de la pompe. Le filtre s’occupera du reste.
  • Un filtre : il stoppe toutes les impuretés, y compris les infiniment petites, à l’aide de sa charge filtrante. Ces détritus vont être évacués vers le système de canalisation de la piscine.
  • Des buses de refoulements : telles les artères, les buses renvoient vers le bassin de l’eau propre, filtrée et purifiée.

ph eau piscine

Le traitement de l’eau

Le traitement consiste à désinfecter l’eau, à se débarrasser des algues et à ajuster le pH de l’eau de la piscine et à la maintenir à une bonne température.

  • La désinfection : elle se fait couramment à l’aide de chlore. Celui-ci existe sous forme de pastille ou de galet. Il existe aussi un système permettant de générer le chlore à partir de l’électrolyse de ce dernier. D’autres produits tels que le brome et le PMHB existent aussi sur le marché.
  • Le maintien du pH : le pH idéal pour une piscine est de 7,2 m2. Cette mesure d’acidité doit être évaluée régulièrement à l’aide d’un pH-mètre. S’il est légèrement basique, soit jusqu’à 7,6, il est tolérable. Si l’eau est trop basique, utilisez du pH moins comme de l’acide sulfurique ou l’acide chlorhydrique. Si l’eau est acide, vous pouvez en augmenter le pH en utilisant du bicarbonate de soude. Après ajustement du pH, revérifiez toujours le taux de celui-ci avant d’utiliser la piscine. À noter qu’il y a aussi les doseuses automatiques de pH.

L’hivernage

L’entretien de la piscine se fait généralement durant la saison hivernale. Il s’agit de préserver l’eau et tous les équipements techniques de la piscine pendant l’hiver, pour qu’ils puissent être en bon état de fonctionnement pendant la saison chaude.

Dans les régions froides où l’eau peut geler, il faut couper le système de filtration de la piscine pour éviter la détérioration de ce dispositif. Pour ce faire, commencez par nettoyer la piscine en profondeur, régler le pH, baisser le niveau d’eau à 10 cm en dessous de buses de refoulement, puis couper et vidanger le circuit de filtration. On parle d’un procédé d’« hivernage passif ». Cet hivernage peut également s’accompagner de produits pour empêcher l’eau de geler ou de l’usage d’une bâche qui couvre le bassin.