plomberie extérieure

Avoir un problème de plomberie est fréquent. Si, quand il arrive dans la maison, on le détecte et le traite rapidement, des incidents peuvent avoir lieu dans le jardin et peuvent être rapidement très problématiques. Le système extérieur est, en effet, très vulnérable aux changements climatiques, et donc particulièrement mis à l’épreuve en hiver. Avant d’éviter de gros dégâts, des travaux et mesures peuvent être envisagés pour s’assurer que le système fonctionne correctement pendant tout l’hiver. Ces suggestions vous permettront peut-être d’éviter de provoquer par exemple l’éclatement d’une canalisation, qui pourrait causer d’importants dégâts et entraîner de lourds frais de réparation.

Problèmes courants

Que vous envisagiez des travaux d’aménagements paysagers, ou entreteniez simplement votre jardin, vous devez être conscient que des problèmes de plomberie peuvent survenir à n’importe quel moment. Ce sont des problèmes auxquels vous devez porter une attention particulière.

  • Fuites d’égout : c’est le dommage le plus courant. Le plus souvent causé à cause de racines exerçant une pression sur les tuyaux et causant des fissures, cela peut causer de gros dommages. Si une fuite se produit, il sera nécessaire de contacter un service de réparation de conduites d’eau.
  • Tuyaux et racines d’arbres : si vos tuyaux ont des dégâts initiaux, et notamment des fissures, les racines des arbres de votre jardin se faufileront au travers de ces fissures. En grandissant, les racines élargiront les fissures, et pourraient jusqu’à boucher les canalisations.
  • Différents dommages : les différents tuyaux peuvent subir différents dommages comme la rouille, la corrosion, des dommages causés par le creusage, etc. Votre plomberie extérieure pourrait également être endommagée par des catastrophes naturelles (tremblements de terre, inondations, etc). Si une catastrophe naturelle a lieu dans votre région, prévoyez de vérifier votre installation avant de devoir appeler en urgence un plombier.

entretien plomberie

Erreurs à éviter

Pour éviter des dégâts aussi coûteux en temps qu’en argent, certaines erreurs peuvent être évitées facilement.

La première des erreurs est de ne pas isoler ses tuyaux. Qu’ils soient en plastique ou en cuivre, les tuyaux peuvent geler avec l’arrivée du froid de l’hiver. Pour éviter ce problème, isoler les canalisations qui ne se trouvent pas dans des parties chauffées de la maison, pour la partie intérieure, et tous les tuyaux extérieurs.

En ce qui concerne l’implantation des arbres dans le jardin, il est important de prendre en compte le système de canalisation avant de les planter – une distance de 3 m entre un petit arbre et une canalisation est le minimum à respecter, et au moins 30 m entre un arbre et la conduite d’égout.

Préparer votre installation pour l’hiver

La première des vérifications que vous pouvez faire consiste à inspecter votre système de plomberie afin de vous assurer de son état et de son bon fonctionnement. Une fuite d’eau nécessitera un remplacement de tuyaux ou de robinetterie. Les fuites sont cependant les principaux soucis de la robinetterie extérieure, et peuvent provenir de différents éléments (presse-étoupe, tête du robinet, clapet, joint, etc), mais peuvent être facilement réparables.

Pour éviter un problème avec la plomberie extérieur, il est recommandé de ne pas laisser brancher les tuyaux en hiver. Il est important de débrancher tous les tuyaux extérieurs pour qu’ils ne gèlent pas, et si possible utiliser un système pour évacuer l’eau des tuyaux menant aux robinets extérieurs.

Quand faire appel à un plombier ?

N’hésitez pas à contacter un professionnel si vous avez besoin d’aide pour votre plomberie extérieure, que ce soit au moment de l’aménagement de votre jardin, pour de l’entretien ou en cas de fuites.