mur en pierre

Faire des aménagements dans sa maison est un projet qui devra se concrétiser avec une préparation minutieuse. Cela est important pour pouvoir atteindre efficacement les objectifs fixés. De plus, un chantier bien organisé sera un chantier qui pourra s’effectuer dans les meilleurs délais possible. Parmi les projets qui peuvent se présenter, il y a celle de la réalisation d’une ouverture dans un mur en pierre. Pour l’accomplissement de ce type de travaux, voici comment procéder.

 Se munir du matériel nécessaire

La réalisation de travaux nécessite la possession du matériel adéquat. Pour celle du perçage d’une ouverture dans un mur en pierre, il est exigé d’avoir ce qu’il faut pour venir à bout de cette matière assez solide. Dans un premier temps, les porteurs de projet auront tout intérêt à faire appel à un professionnel de la construction pour l’accomplissement du chantier. Le projet en question demande l’intervention d’un expert qui pourra effectuer un travail propre et satisfaisant.

Pour trouver un prestataire digne de confiance et compétent, aller sur le net reste un moyen rapide. Des professionnels dans le secteur de la construction proposent, à travers leur site web, différents services. Par ailleurs, dans la réalisation de cette ouverture au sein d’un mur en pierre, il faudra du matériel adapté. Ce sont : un marteau électrique, une masse, un pied de biche, un marteau et un burin, mais aussi un marteau burineur. Ce dernier est notamment indispensable pour desceller et casser les pierres, plus ou moins volumineuses.

Réaliser le chantier par étapes

Percer une ouverture dans un mur en pierre représente un effort plus ou moins conséquent. Ce qu’il faut avant tout retenir c’est que les travaux risquent de prendre un peu plus de temps que pour la réalisation d’un mur en brique. Le projet pourra se concrétiser avec succès en procédant en plusieurs étapes importantes.

Étape n°1 : le contrôle de l’édifice

Dans cette étape, il sera question de la vérification des sections de la charpente. Cela est essentiel afin de déterminer si ces sections ne viennent pas s’appuyer sur l’endroit prévu pour l’ouverture. Si c’est le cas, il sera nécessaire de passer à l’étape suivante qui est l’étayage.

Étape n°2 : l’étayage

L’étayage consiste à réaliser des percements tous les 50 cm, au-dessus de la zone où l’ouverture sera effectuée. Au niveau de ces percements seront placés des poutres métalliques ou encore des madriers en bois. Ils feront office de maintien de l’ouvrage supérieur en suspens après la démolition. Les poutres seront suspendues en hauteur par le biais d’étais durant les travaux.

Mur de pierre

Étape n°3 : la démolition

La démolition d’un mur en pierre est une démarche qui présente tout de même un certain risque d’écroulement. Ce qui devrait mettre les porteurs de projet sur leur garde. Prendre des précautions est de mise. La sécurisation du chantier est indispensable. Pour cela, le professionnel en construction mettra en œuvre son expertise.

Étape n°4 : la création de jambages

La réalisation de jambage sera nécessaire dans la création d’une ouverture dans un mur en pierre. Cela est nécessaire puisque l’obtention d’une coupe nette avec l’aide d’une disqueuse peut être compliquée. Le jambage en question pourra être créé en moellon, en pierre taillée ou encore en béton armé.

Étape n°5 : la création du linteau

Cette étape est importante et fera usage de pierre ou de béton armé. Dans le second cas, il sera utile de réaliser un coffrage, puis un ferraillage et enfin un coulage de béton. Pour consolider la construction le lendemain du coulage, les ouvriers pourront procéder au maçonnage en laissant les madriers ou les poutres de maintien en place. Une fois que le mortier est sec, le surlendemain du coulage les étais ainsi que les poutres de maintien pourront être déposées.

Étape n°6 : la finition

Dès que le gros œuvre sera terminé, on procédera à la finition.