Quand on pense piscine, on pense forcément au pH, au chlore et à l’entretien. Autant de facteurs difficiles à maîtriser et qui surtout, ne sont pas franchement écologiques. Alors, si vous avez envie de revenir à l’essentiel et de concevoir une piscine naturelle, sachez que c’est parfaitement envisageable en maîtrisant certaines règles de configuration. En bref, voici comment faire !

Comment ça fonctionne une piscine naturelle ?

Pour garantir l’équilibre et le maintien de la qualité de l’eau, votre piscine écologique devra développer tout un écosystème. Sur la première zone, ce sera la zone du bassin où vous pourrez vous baigner sans problème. Une deuxième zone correspondra à une zone de filtrage avec des plantes aquatiques qui permettront d’assainir et de filtrer naturellement l’eau.

Ainsi, et grâce à l’action d’une pompe, l’eau sera naturellement épurée par la faune et la flore. Normalement, si votre écosystème joue parfaitement son rôle, vous ne devriez pas avoir d’algues dans votre piscine. Enfin, la troisième zone servira d’oxygénation à l’eau avec une cascade ou une fontaine. Alors bien évidemment, cela nécessite un minimum d’appareils pour votre piscine naturelle qu’il est désormais possible de trouver facilement en ligne.

Les avantages d’une piscine écologique

Évidemment, contrairement à une piscine au chlore, une piscine naturelle possède de nombreux avantages.

  • Pas besoin de chlore !

Justement, elle n’a absolument pas besoin de produits chimiques qui détruisent l’environnement et qui souvent, irritent la gorge et provoquent même des troubles respiratoires comme l’asthme.

  • Elle favorise la biodiversité

En outre, la construction d’un bassin naturel favorise la constitution de tout un écosystème autour. Ainsi, en plus de vous promettre une baignade agréable, c’est un véritable atout esthétique au jardin.

  • Moins d’entretien au quotidien

Enfin, il faut savoir qu’une piscine naturelle ne vous demandera que peu d’entretien. En plus, la qualité de l’eau s’améliorera avec le temps et à mesure que les plantes aquatiques vont grandir. Vous l’aurez compris, c’est donc une astuce écologique imparable pour passer l’été au vert !