pommes de terre

La pomme de terre, c’est l’ingrédient indispensable à notre alimentation. Riches en magnésium, en potassium et en phosphore, elles se cuisinent facilement et surtout, pourront se conserver très longtemps. Alors si vous avez dans l’idée de cultiver des pommes de terre dans votre potager bio, voici la marche à suivre.

Un peu de préparation

Avant toute chose, il est important de connaître la bonne période pour planter ses pommes de terre. En effet, en fonction de votre situation géographique, la période pourra courir du mois de mars jusqu’au mois de mai. Ensuite, il convient de préparer le sol en l’enrichissant en azote et en ameublissant la terre. Côté voisinage, il faut savoir qu’elle s’entend très bien avec des haricots et des choux. En revanche, elles ont horreur des tomates, des aubergines, des concombres et des courgettes.

Du côté de la culture en pot, il faudra prévoir au moins 40 cm de profondeur en mélangeant de la terre du jardin avec du terreau. Quant à l’espèce à planter, il est préférable de se tourner vers des patates qui sont résistantes au mildiou.

Entretenir et récolter des pommes de terre

Lorsque vous aurez planté vos pommes de terre, il faudra attendre au moins trois semaines pour voir les premières pousses atteindre 20 cm de haut. À ce moment-là, il faudra réaliser ce qu’on appelle un buttage au niveau des tiges. C’est-à-dire qu’il faut ramener la terre le plus haut possible pour que le système racinaire continue de se développer.

Par précaution, n’hésitez pas à appliquer une bouillie bordelaise durant une période chaude ou humide. Cela vous évitera de voir se développer le mildiou. Par ailleurs, en période de sécheresse, n’hésitez pas à arroser votre plantation. Enfin, la récolte arrive au bout de deux mois, et lorsque les fleurs commencent à faner. Pour cela, déterrer vos patates et laissez sécher sur le sol pendant 24 heures, à l’abri du soleil. Enfin, entreposez dans un endroit sec et dans une obscurité totale.