cicatrisant arbre

Il ne faut pas oublier que les arbres sont également des êtres vivants et qui ne manquent pas d’agir comme tels lorsqu’ils sont blessés. En effet, des pratiques courantes comme la taille d’arbres peuvent avoir des conséquences négatives sur le bien-être de ces derniers lorsqu’elles sont récurrentes et/ou mal exécutées. Pour ce genre de cas, des mesures bien précises telles que l’utilisation d’un cicatrisant est recommandée afin d’assurer la pérennité des arbres.

Un système d’autocicatrisation bien présent, mais pas suffisant

Si vous possédez des arbres ou d’autres végétaux dans votre jardin, vous devez à un moment donné, procéder à leur élagage. Cette pratique tout à fait normale consiste à couper certaines parties de l’arbre afin de conserver sa forme. Cependant, cette même taille peut donner lieu à des blessures, ce qui laisse l’arbre vulnérable à des pathogènes de toutes sortes. Les champignons lignivores se montrent particulièrement agressifs envers les vieilles plaies de l’arbre, aggravant ainsi l’état de ce dernier.

Un peu comme la peau, les arbres disposent d’une certaine mécanique de défense, leur permettant de se remettre de certaines plaies. Concrètement, ils produisent des bourrelets de recouvrement de tissus infectés. Le seul bémol est que ce processus naturel de réparation se fait à un rythme très lent. De ce fait, le système d’autocicatrisation des arbres n’est seulement potable que pour les petites tailles à l’origine de plaies mineures et faciles.

Mais dès l’instant où le diamètre d’une coupe dépasse les 5 cm, les arbres se trouvent dans l’incapacité de « cicatriser ». Face à cette faible capacité d’autoguérison, l’utilisation d’un cicatrisant pour cicatriser les arbres taillés se révèle être primordiale afin de les maintenir en bonne santé.

cicatrisant goudron de pin

Les cicatrisants à prioriser pour entretenir vos arbres taillés

Un des moyens les plus pratiques et efficaces pour préserver le bien-être des arbres est de faire appel à des cicatrisants. Vous trouverez ci-dessous une petite liste des meilleurs cicatrisants à privilégier pour prévenir les risques suite à la taille des arbres :

– Le mastic à cicatriser

Une référence en termes de recouvrement de plaies d’arbres, le mastic prévient la propagation des champignons ainsi que les blessures suite à un élagage. Il prend souvent la forme d’une pâte faite à partir d’huiles végétales, de résine et quelquefois d’argile.

Bien qu’il s’appelle effectivement mastic à cicatriser, il a surtout pour rôle de stimuler la formation du bourrelet de recouvrement. Il est également recommandé pour protéger vos arbres de la morsure de prédateurs naturels tels que les insectes ou d’autres animaux se trouvant aux alentours.

– Le goudron de pin

Connue également sous le nom de goudron de Norvège, cette alternative naturelle à base de résine de pin permet d’accélérer le processus de cicatrisation. Elle assure une protection à long terme contre la pourriture et les plaies provoquées par les intempéries et autres accidents rencontrés par un arbre au cours de son cycle de vie.

Sa pose peut se faire durant n’importe quel moment de l’année et ne nécessite qu’un pinceau ou encore une spatule. Pour une solution plus visqueuse rendant l’étalement facile, pensez à entreposer le goudron de Norvège dans un lieu tempéré pendant quelques heures. Aussi, si votre arbre dispose de chancres, ayez le réflexe de les gratter avant la moindre utilisation de goudron de pin.

Un cicatrisant fait maison : une façon plus économique de traiter les arbres taillés

Ce vous devez savoir, c’est que le traitement des blessures d’arbres doit se faire dans les plus brefs délais afin de limiter au maximum leur exposition aux pathogènes. Dans ce genre de cas, il peut arriver que vous n’ayez pas un mastic ou encore un goudron de pin sous la main. La meilleure solution serait donc de concocter un baume à cicatriser fait maison.

De nombreux jardiniers utilisent un produit naturel qui a su faire preuve d’efficacité au cours des derniers siècles. Il s’agit de l’onguent de Saint-Fiacre, une préparation simple à base d’argile et de bouse de vaches. Ce mélange est surtout destiné à traiter les blessures des arbres fruitiers.

Si l’onguent de Saint-Fiacre ne vous convient pas, vous pouvez toujours vous rabattre sur un autre cicatrisant pouvant être préparé chez vous. Pour l’obtenir :

  • Mélangez 5 volumes d’argile en poudre avec un volume bouillie bordelaise.
  • Rajoutez-y de l’eau jusqu’à obtenir une pâte onctueuse.
  • N’oubliez pas de mettre un volume d’huile végétale dans le mix pour que l’argile ne se fissure pas en séchant.
  • Il ne vous reste plus qu’à étaler la solution obtenue sur les plaies de vos arbres.