scie à ruban

La polyvalence d’une scie à ruban permet de s’ouvrir à une vaste possibilité de conceptions uniques pour un menuisier. En effet, une scie à ruban bien réglée peut fournir les moyens de couper de grandes courbes de balayage, de couper un placage personnalisé, et même de produire son propre bois de sciage grossier à partir d’une bûche. Le choix de la bonne scie à ruban peut être une tâche ardue, donc pour le rendre un peu plus facile, voici quelques paramètres essentiels à considérer pour s’orienter vers un modèle de scie à ruban pouvant s’adapter à ses besoins.

Considérer la capacité de coupe

La capacité de coupe est sans doute le premier critère à considérer pour bien choisir une scie à ruban. Dans ce contexte, deux éléments doivent être étudiés, à savoir la capacité de la gorge qui représente la distance entre la lame et la colonne de l’appareil. Cette mesure est également une référence rapide à la désignation de la taille d’une scie à ruban. Par exemple, une scie à ruban de 14 pouces dotée d’une lame de scie à ruban métal devrait donc avoir près de 14 pouces de capacité de coupe entre la lame et la colonne. Ensuite, il y a aussi la capacité de refendage qui est le second élément représentant la distance entre la table de scie à ruban et la plus haute élévation de l’ensemble de guidage de lame.

Quel type de cadre choisir ?

Le type de cadre est aussi un paramètre important qu’il ne faut pas négliger dans le choix d’une scie à ruban. On distingue principalement deux types de cadres sur le marché, dont le style européen en acier, et les cadres en fonte. Habituellement livrés avec une plate-forme de 14 pouces, les modèles à cadre en fonte sont présents sur le marché depuis des années. Ils sont constitués de deux parties moulées et usinées, et qui servent de pièces d’assemblage supérieur et inférieur. Adaptées pour des usages quotidiens, les scies à ruban à cadre en fonte ne sont pas toutefois prévues pour des travaux spécifiques, notamment pour les applications en refendage, en raison de la taille de leur moteur (1 à 2 chevaux) et de leur capacité de coupe. De leur côté, les scies à ruban à cadre en acier sont très populaires sur le marché européen. Ces modèles se caractérisent par un cadre monobloc en tôle d’acier. Disponibles en plusieurs tailles, la popularité de ce style de cadre est due à la méthode de conception, qui permet aux fabricants d’augmenter les capacités de coupe sans sacrifier la déflexion et la résistance.

Choisir une scie

Mettre l’accent sur les guides de la lame

Les guides de la lame peuvent aussi être des critères qui influencent le choix d’une scie à ruban. Il faut savoir que les scies à ruban sont équipées de guides supérieurs et inférieurs, et chaque guide doit être composé de deux composants : un élément de support de confiance et des supports latéraux. Il n’était pas rare que les fabricants de ce type de scie des années 80 et 90 aient installé des guides de lame bon marché pour maintenir le produit à bas prix. Mais actuellement, la plupart des fabricants ont compris l’importance d’installer des guides de lame de qualité et où certains n’hésitent pas à intégrer désormais des guides haut de gamme dans leurs modèles de base.

Bien choisir la puissance pour un usage adapté

Enfin, la puissance est le dernier critère, et peut être aussi le point décisif dans le choix d’une scie à ruban. Les besoins en puissance vont dépendre des exigences de coupe. Avec une coupe générale de bois plus mince avec une refendeuse mineure, un moteur de 1 à 2 chevaux pourrait certainement être suffisant. Par contre, si on envisage de fabriquer son propre placage en découpant un bois exotique plus gros, ou en découpant des ébauches de bol dans une bûche, il est plus judicieux de se tourner vers des unités équipées d’un moteur de 2 à 3 chevaux. Mais ce qu’il ne faut pas non plus oublier c’est que les moteurs de 2 chevaux ou plus nécessitent généralement une alimentation électrique de 220 V, et peuvent être énergivores.