construire soi-même sa piscine hors-sol

Ça y est, vous avez franchi le cap ! Vous décidez de construire votre piscine hors-sol vous même ! Voici quelques conseils pour avoir un rendu de professionnel.

Le choix du terrain pour la construction

On l’oublie parfois mais c’est l’un des choix les plus importants dans votre construction. Il faut se poser et réfléchir à l’endroit où la piscine sera construite. Cette réflexion peut sembler anodine mais loin de là. Premièrement, il est plus sage de l’éloigner des arbres pour profiter d’un chauffage naturel par le soleil et aussi pour éviter toutes les feuilles dans le bassin. Deuxièmement, il est important de se renseigner auprès de votre mairie selon les réglementations dans le Plan d’Occupation des Sols ou le Plan Local d’Urbanisme. Ces réglementations vous informeront des distances d’implantation. De plus, il convient de déposer une déclaration de travaux dans les cas suivants :

  • Si la surface fait plus d’un mètre de hauteur,
  • Si votre piscine dépasse les 10 m2,
  • Si votre piscine se situe à moins de trois mètres des limites de votre propriété,
  • Si votre piscine hors-sol est installée pour plus de trois mois d’activité.

Pour plus d’informations, il est recommandé de s’informer sur le site du Service Public.

Le modèle de piscine

Une fois votre terrain choisi, il vous faut choisir votre modèle. Il est important de comparer les modèles selon leur composition, leur support nécessaire, leur méthode de nettoyage, etc. Ses petites différences vous guideront vers le choix de la piscine hors-sol le plus adéquat à vos besoins, vos habitudes de vie et votre terrain.

construire soi-même sa piscine

Que mettre sous une piscine hors-sol ?

Il existe différents supports pour mettre sous votre piscine hors-sol.

La pelouse est intéressante car elle nécessite peu de préparation si votre terrain est déjà stable et plat. Si ce n’est pas le cas, cela risque de déstabiliser votre bassin et par la suite de l’endommager. De plus, il faut être sûr que le terrain soit en plus de cela, propre, sans caillou ni gravillon, que le gazon soit tondu, la composition de la terre soit optimale : ni trop meuble ni trop humide. En clair, le moindre défaut venant casser la stabilité du terrain peut s’avérer désastreux pour votre future piscine.

Le sable constitue un excellent support pour votre future installation. Cette solution économique permet d’assurer une bonne stabilité pour le bassin à venir. Par contre, il y a tout un processus à suivre pour un rendu irréprochable. Inconvénient à la pose de sable : la piscine risque à la longue de s’y enfoncer et cela risque d’endommager la structure.

La solution du béton est la plus irréprochable. Elle permet une solidité, une durabilité et une étanchéité à toute épreuve. Cette solution est un peu plus coûteuse que les deux autres mais celle qui vous évite de refaire le support quelques années plus tard. Il est donc indispensable de faire une dalle extérieure pour accueillir votre piscine hors-sol.

N’oubliez pas les accessoires !

Une jolie piscine c’est chouette, avec des accessoires c’est mieux. Pourquoi pas investir dans un escalier, des projecteurs LED, une bâche de protection, un kit de nettoyage jusqu’aux bouées, et vous aurez la piscine de vos rêves !