Comment faire pour bien prendre soins d’une plante carnivore

La plante carnivore est un végétal très particulier qui grandit dans un milieu naturel à l’équilibre bien distinct. Ces spécimens n’ont pas les mêmes besoins que nos plantes de salons, c’est ce qui les rend fragiles et précieuses, mais également exigeantes dans leur entretien.

Comment prendre soins d une plante carnivore

Entretenir une plante carnivore requiert avant tout de connaître son environnement. On pourra ainsi apporter les éléments nutritifs indispensables à son bien-être. Pour bien prendre soins d’une plante carnivore, il faut surtout comprendre son lieu d’habitat naturel pour pouvoir adapter la terre, la luminosité et l’arrosage. Avec de bons soins, vous verrez vite grandir et s’épanouir votre plante carnivore qui saura apporter une touche d’unicité à votre espace ou votre jardin.

Un entretien réussi en reproduisant un milieu naturel cohérent

Dans son état naturel, une plante carnivore vit dans un sol assez pauvre et acide. Pour bien prendre soins d une plante carnivore, il faut donc reproduire autant que possible ces conditions. La plupart des plantes carnivores étant originaires de régions tropicales, il faudra un apport important en lumière pour obtenir une bonne croissance.

Plante carnivore

La majorité des plantes carnivores sont des plantes relativement simples à entretenir. Dès l’acquisition, il est nécessaire de les rempoter. Utiliser des pots en plastique, les plus grands possible, avec un diamètre de 12 à 15 cm qui pourrait être suffisant pour 2 ou 3 ans. Remplissez le nouveau pot de substrat humidifié et creuser un trou dans lequel la plante sera placée. Il faut ensuite tasser le mélange et on immerge le tout délicatement dans de l’eau déminéralisée ou de l’eau de pluie.

Comment réussir l’arrosage de ses plantes carnivores ?

Avant d’arroser, Il faut bien vérifier que l’eau utilisée est bien adaptée. Vous ne devez jamais arroser une plante carnivore avec de l’eau du robinet. Cette pratique est absolument à proscrire. Vous pourrez plutôt utiliser de l’eau de pluie ou utiliser une carafe filtrante pour le robinet. La règle est simple : les plantes carnivores ne doivent jamais manquer d’eau. Les arrosages doivent de ce fait être fréquents, voire même quotidiens. Si vous n’utilisez pas de pots à réserve d’eau, le plus pratique sera de placer une soucoupe sous le pot avec environ 1 cm d’eau en permanence. En hiver, il faut limiter les arrosages et retirer les soucoupes, et pour les plantes au repos, il faut limiter encore plus.

Concernant le rempotage, sa périodicité sera définie par l’état du substrat. Si la plante est bien entretenue et cultivée dans de bonnes conditions, un rempotage tous les 3 à 4 ans sera suffisant. Par contre, si les conditions sont mauvaises, particulièrement concernant l’eau utilisée, le substrat va rapidement se décomposer et il faudra faire un rempotage tous les ans.

L’alimentation de votre plante carnivore ?

Les plantes carnivores se nourrissent de petits insectes, des grenouilles ou des petits poissons selon le lieu d’habitat et le type de plante. Les sarracenia et dionaea, cultivés en plein soleil, capturent de très nombreux insectes, ce qui sera moins le cas à l’intérieur. Il n’est pas nécessaire d’apporter des proies aux plantes, elles se débrouilleront toutes seules. En effet, les quantités apportées seront souvent disproportionnées par rapport à ses besoins réels. De même, évitez impérativement l’apport d’engrais supplémentaire. Cela est très néfaste, les engrais pourraient favoriser la décomposition du substrat. Ces plantes vivent généralement dans des sols très pauvres et supporteraient très mal un apport d’éléments nutritifs considéré comme étant brutal.

Les plantes carnivores et les parasites

Pour éviter que ces gêneurs nuisent à votre plante, il est très utile de prévoir un produit qui les éliminera rapidement. Dans votre choix, optez pour des produits plus écologiques. Ce sont aussi les plus efficaces, car ils circulent directement dans les tissus végétaux de la plante et l’absence de produits chimiques favorisera son fonctionnement naturel. En effet, les produits chimiques pourraient tuer la plante aussi sûrement que les parasites et les maladies.

Prendre soins d’une plante carnivore

Concernant les parasites, on peut les classer en 4 types : les pucerons, les cochenilles, les acariens, les escargots et limaces. Pour les maladies, il y a les maladies cryptogamiques qui sont en général dues aux champignons. Il y a aussi le fusariumle Botrytis aussi appelé « pourriture grise », et le Phytophthora ou pourriture noire du collet.

En somme, il faut souligner que bien que leur culture ne soit pas d’ordinaire, avec un entretien rigoureux et modéré, ces plantes sauront apporter une beauté unique et extraordinaire dans votre foyer. Si vous avez encore des questions, vous pouvez les poser sur Ihavefind.com, votre site de questions-réponses