piscine avec volet

Bien que la piscine soit un endroit pour se détendre et s’amuser, c’est aussi un élément de la maison que l’on doit sécuriser, afin de prévenir des accidents qui pourraient s’y produire, particulièrement chez de jeunes enfants. La loi exige d’ailleurs un minimum de protection. Voici quelques dispositifs de sécurité que l’on peut utiliser à cette fin.

La couverture de sécurité

Il est rare qu’un propriétaire de piscine n’utilise pas une couverture pour protéger son bassin. C’est en effet un élément de base qui permet aussi de protéger l’eau de débris divers qui pourraient y entrer. Certains permettent d’augmenter la température de l’eau ou de la maintenir stable. Il est donc logique d’investir dans un tel produit, pour la sécurité de la piscine.

L’acheteur devra choisir entre trois produits différents qui sont : la couverture à barres ou opaque, le volet roulant et la bâche avec filet. Lorsque l’on parle de sécurité, pour la couverture, on doit s’assurer que celle-ci puisse empêcher l’immersion d’un enfant, jusqu’à l’âge de cinq ans, s’il venait à tomber dessus. De plus, elle devra résister à un poids allant jusqu’à 100 kg, ce qui équivaut, de manière générale, à une grande majorité des adultes. Avant de faire un choix, il est suggéré de se renseigner, en lisant, entre autres, cet avis sur le volet immergé pour piscine.

La barrière de protection

La barrière de protection d’une piscine est la clôture qui empêche une personne d’y pénétrer. Pour qu’elle soit un rempart légal, elle doit fermer l’accès total au bassin d’eau. De plus, elle doit mesurer au moins 1,10 m de hauteur, de façon à empêcher un enfant de l’escalader. Sa porte d’entrée doit être sécurisée, de manière à ce qu’un jeune enfant ne parvienne pas à l’ouvrir. Enfin, elle doit s’entrebâiller vers l’extérieur.

sécuriser une piscine

L’alarme

Les règles pour les alarmes de piscine sont très strictes. Tout d’abord, elle doit être activée en tout temps, sauf lors des périodes de baignade. Elle doit aussi être en règle, afin de ne pas se déclencher sans raison. Son activation ne doit pas être à portée d’un enfant de moins de cinq ans. Il existe trois types d’alarme. La première fonctionne à l’aide d’un faisceau lumineux infrarouge, qui alerte lorsque quelqu’un le franchit. Le second se déclenche si l’une personne tombe dans l’eau. Enfin, il existe une alarme qui avertit, oralement, lorsqu’une personne approche de la piscine.

Un abri de piscine

Ce dispositif est le plus complet, en ce qu’il empêche entièrement l’accès au bassin. Il se présente comme une construction qui recouvre entièrement la piscine. Il ressemble généralement à une véranda. L’abri doit être solide et fermé en tout temps par un verrou, impossible à ouvrir pour un enfant. De plus, il doit être résistant aux intempéries.

Quel dispositif choisir ?

Pour plus de sécurité, il est conseillé de se doter de deux dispositifs. Ceci dit, les prix varient grandement de l’un à l’autre. L’alarme qui avertit de la présence d’un individu, près de la piscine, est celle qui coûte le moins cher. À l’opposé, l’abri de piscine est celui qui nous fera dépenser le plus, un prix dépassant fréquemment les deux mille euros.