Disposer d’un abri de jardin ne peut être que pratique pour les propriétaires. Pouvant servir de lieu de stockage, de cabane pour les enfants ou même de bureau en temps de télétravail, l’aménagement d’un abri de jardin mérite grandement d’être considéré. De même, le petit plus déco qu’il offre ne peut qu’optimiser la valeur de votre bien. Et si vous avez déjà comme projet d’installer une telle maisonnette dans un coin de votre jardin, sachez qu’il sera important de bien se préparer. Nécessitant le suivi de quelques réglementations strictes et la prise en considération de différents autres paramètres d’installation, la cabane de jardin ne peut s’aménager à l’improviste. Pour vous aider, retrouvez dans ce billet des conseils et astuces d’installation d’abri de jardin.

Les réglementations essentielles pour une cabane de jardin

Suivre les règles en vigueur est indispensable pour se garantir d’avoir un abri de jardin répondant à la législation. Déclaration de travaux ou permis de construire, le document administratif requis sera à fixer en fonction des caractéristiques de dimensions de votre future cabane. Pour un abri de moins de 20 m², seule une déclaration préalable de travaux sera nécessaire. Ce dernier sera à déposer au niveau de la mairie et pourra recevoir un retour dans le mois qui suit le dépôt de la déclaration.

D’un côté, si vous prévoyez de mettre en place un abri d’une superficie de 20 m² et plus, demander un permis de construire sera inévitable. Dans le second cas, il sera nécessaire de peaufiner un dossier de demande de permis de construction qui sera constitué de :

–          Un formulaire de demande de permis de construire : à retirer au niveau de votre mairie de localisation et à dûment complété,

–          Plan détaillé de la situation du terrain d’installation prévu,

–          Plan de masse de la cabane à aménager,

–          Plan en coupe du projet à mettre en œuvre : mis en exergue des différents éléments qui caractérisent l’abri et son environnement (limites de terrain, dénivelés, murs, toitures, ouvertures, etc.).

L’instruction d’un permis de construire prendra de 1 à 3 mois suivants le jour de dépôt du dossier de demande. Si aucun retour n’a lieu à l’issue de ce délai de 12 semaines, la demande de permis est directement acceptée.

Abri de jardin : les différents types de poses possibles 

Les propriétaires qui décident de réaliser soi-même la pose de leur abri de jardin sont de plus en plus nombreux. Afin d’être assuré d’avoir un aménagement solide, ces derniers pourront miser sur 2 types de poses différentes : sur revêtement de béton ou sur du parpaing. Ayant chacun leurs propres avantages, ces deux types de supports à abri de jardin sont à préconiser selon la situation.

Le revêtement de béton est celui qui est le plus fréquemment utilisé pour sa bonne isolation. De même, sa réalisation se fait de manière simpliste et ne requiert aucun gros travail. Il suffit tout simplement de réaliser une fosse peu profonde en adéquation à la superficie de l’abri qui y siègera. Cette fosse sera à remplir de béton en prenant soin de réaliser une petite pente pour réduire l’accumulation sur le support. Une fois cette base est entamée, la structure de l’abri peut directement y être posée.

La fondation en parpaing nécessitera quant à elle une fosse d’une profondeur d’au moins 20 cm. Du sable y sera ensuite versé et les parpaings posés un à un avec une distance de 50 cm par pièce. Le coulage du béton sera la prochaine étape suivie de l’installation de ferraillage. Le reste des fondations sera coulé en dernier lieu avant de monter l’abri sur ce support.