entretien Zamioculcas

Depuis quelques années, la branche ornementale du jardinage puise de plus en plus de ses espèces dans la flore africaine. En effet, nombre de ces plantes associent des besoins minimums à des esthétismes exubérants, deux critères essentiels pour les jardiniers d’intérieur aujourd’hui. Le Zamioculcas, parfois surnommée plante ZZ à cause de son nom scientifique, est une plante facile à entretenir et on la voit ainsi s’implanter dans les bureaux, les salles d’attente ou les salons des citadins.

La beauté de Zamioculcas passe d’abord par un feuillage aussi élancé qu’imposant. Les feuilles vert sombre et ovales sont persistantes et leur silhouette tout en dentelle et en circonvolutions est parfaitement adaptée aux canons esthétiques actuels de notre société du design. Originaire d’Afrique tropicale, notamment de la Tanzanie et de Zanzibar, Zamioculcas fleurit très rarement mais ce point est largement compensé par un besoin minimum en soins et une silhouette de charme. Voici donc comment l’entretenir.

Le Zamioculcas, une plante facile à entretenir

Zamioculcas est très apprécié pour le peu d’entretien dont il a besoin pour s’épanouir. Lorsque vous l’achetez, on recommande de le rempoter immédiatement pour lui permettre de se développer. Ensuite, un simple rempotage tous les deux à trois ans devrait suffire. Afin de lui permettre de poursuivre sa croissance dans les meilleures conditions, on recommande de réaliser l’opération de rempotage au printemps quand le climat est le plus propice à l’expansion des tissus.

Les pots que vous utiliserez devront nécessairement permettre l’évacuation d’eau superflue. En effet, si le Zamioculcas est une plante facile à entretenir, il redoute l’excès d’eau. Pour améliorer le drainage, vous pouvez placer des billes d’argile ou du gravier au fond de votre pot. Veillez également à utiliser un terreau de qualité car il sera la seule source de nutriments de la plante. Enfin, pensez à diviser la plante en deux touffes lors du rempotage. Vous pourrez ainsi la multiplier mais aussi la régénérer.

Zamioculcas

Exposition et arrosage du Zamioculcas

En termes d’exposition, il faudra vous assurer que votre Zamioculcas profite de la lumière d’une fenêtre mais sans jamais recevoir directement les rayons du soleil. Cette plante facile à entretenir ne supporte pas l’excès de soleil et ne doit pas être installée à la proximité d’une source de chaleur comme un radiateur car elle a besoin d’humidité pour s’épanouir. On peut la mettre à l’extérieur durant les mois d’été, à partir de mai et parfois jusqu’à octobre si le temps s’y prête.

L’arrosage doit lui être régulier mais toujours modéré. Au printemps et en été, il faudra en outre apporter un complément d’engrais pour plantes vertes tous les 8 à 15 jours afin de favoriser le bon développement de la plante. Vous pourrez aussi vaporiser les feuilles avec de l’eau non calcaire. Pendant les saisons froides, on pourra réduire la fréquence des arrosages. Le sol devra être complétement sec avant d’apporter à nouveau de l’eau et il est impératif de stopper complètement les apports d’engrais.

Conseils généraux pour l’entretien de votre Zamioculcas

Encore une fois, l’arrosage est déterminant pour la bonne croissance de votre Zamioculcas. Le piège avec une plante facile à entretenir qui ne demande que peu de soins est de lui apporter trop de nutriments et d’eau. Attendez donc bien que le sol soit bien sec avant de réalimenter le pot et limitez drastiquement les apports en engrais aux saisons de croissance. Si il aime l’humidité ambiante, Zamioculcas déteste avoir les pieds dans l’eau toute la journée !

Si vous apercevez des marques jaunes qui se développent sur les feuilles, c’est que l’arrosage est trop fréquent. Par ailleurs, la lumière est également essentielle. Si les tiges de votre plante s’allongent démesurément, c’est qu’elle est trop éloignée d’une source de lumière. Rapprochez-la alors d’une fenêtre. Enfin, il vous faudra faire attention aux attaques de cochenilles car Zamioculcas est très sensible à ce type de parasite.